COUGAR ET COCHONNE

COUGAR ET COCHONNE

comment je me suis tringler une coiffeuse

Depuis plus un an, d'un je vais rendre visite tout les samedi à un membre de ma famille qui est en maison de retraite. Dans cette maison de retraite se trouve un salon de coiffure. Il est tenu par une femme âgée de s cinquante cinq ans plutôt mignonne et bien rouler. Je la croise tout les samedis dans le couloir de la maison de retraite quand je vais voir la personne de ma famille. Mai sent plus,  juste bonjour.
Il est vrais que deux ou trois fois la coiffeuse portait une mini jupe moulante. Je me suis bien sûre retourner pour lui maté les fesses. C'était plutôt pas mal. Mai je ne pensais pas du tout que nous allions baiser comme des bêtes dans son salon de coiffure. Se samedi la nous somme retrouver devant  à la porte l'ascenseur. Se n'était pas du tout prévu. Nous somme rentrer les premier dans l'ascenseur. Nous nous somme retrouver au fond. Car d'autre personne son renter dans l'ascenseur nous étions un peut serrer comme des sardine. 
la coiffeuse portait un tailleur bleu marine. Sa jupe moulante lui arrive à mie cuisse. 

je colle le dos de ma main contre la cloison de l'ascenseur. La coiffeuse recule franchement vers le fond de l'ascenseur en se plaçant juste à côté de moi. Le fessier de la coiffeuse vient s'écraser contre la paume de ma main. je lui dit:
Je m'excuse
Tout en referment mes doigts contre ses fesses . de plus ma main était très bien placer en plein milieu de son fessier et juste sous ses fesses.
La coiffeuse me répondit :
Se n'est pas drave.
Alors, j'en profiter pour caresser plus largement son fessier. 
Nous arrivons sur le pallier du deuxième étage ou se trouve sont salon de coiffure; La coiffeuse vous pouvez prendre vendez-vous maintenant. 
Donc je suis la coiffeuse jusqu'à son salon salon de coiffure. Nous rentrons dans le salon. La coiffeuse referma la porte à clef.
La coiffeuse me dit :
Je n'ai pas l'habitude de me faire tripoter mon fessier par un inconnu entre parentes . 
La coiffeuse ajoute :
Vous avez de la change de n'avoir pas pris une gifle pour se geste mal placer.
La  coiffeuse me dit :
Cela fait tellement longtemps qu'un mec ne m'avait mie une main au cul. Mai se néstait pas une raisons
pour continuer à me peloter les rondeurs charnues de mon cul.
Elle ajouta :
De plus je ne suis pas une couche toi là.
La coiffeuse me dit :
Mai là, je dois bien avouer que tu m'as exister  un max. 
Elle ajouta :
Je ne suis pas du tout le style de femme qui couche facilement des qu'on lui touche l'oignon.
la  coiffeuse me dit :
Remarque cela est plutôt flatteur pour moi. Qu'un jeune me remarque et me reluque mes formes. 
Elle ajouta;
Remarque à mon âge les plan cul devienne plus rare.
Alors, elle me dit :
soyons fou. 
la coiffeuse ajouta :
Remarque se n'est pas comme si je ne te connaissais pas. Car je te croise tout les samedis dans couloir quand je passe devant mon salon.
La coiffeuse me demenda :
Cela fait longtemps que tu me reluque les rondeurs et les formes de mon fessier.
Je lui répondis  : 
Non pas spécialement 
Je dis à la coiffeuse :
j'ai agit plus par impulsion en vous voyant avec votre mini jupe moulante.
Elle me dit : 
Eh baie, heureusement que tu ne m'a  pas vue avec les dessous que je porte aujourd'hui. Car tu m'orrais pécho dans l'ascenseur.
la coiffeuse me dit :
assez parler si l'ont passer à des choses plus sérieusement à des jeux d' adulte. 

Je dis a ma coiffeuse :
se fut un régal pour mes yeux de traverser le couloir juste derrière toi en regardent ton fessier se balancer de droite à gauche. J'avais l'impression que ton fessier me parler en me disent :
prend  moi, encule moi. 
La coiffeuse retira la veste de son tailleur façon strip-tease. Ma coiffeuse me dévoile un soutien gorge noir à balconnet qui me laisse voir une partie de ses mamelons d'un marron très foncer.
Ma coiffeuse me dit :
a toi de me déshabiller pour découvrir le reste de mes charmes qui son cacher sous ma mini jupe moulante

je retire donc sa mini jupe. Ma coiffeuse porte un min slip noir qui cache juste la moitié de son triangle pubien et de son fessier. 
Elle me dit :
tu aime se style de lingerie
Je lui répond :
Oui
Elle ajoute en générale je prote de la lingerie très sexy.
Ma coiffeuse me dit :
mon mari ne fait pas attention à moi quand je porte ma lingerie sexy pour existé.
Elle ajouta 
remarque s'est la première fois que je montre mon style de lingerie à un autre homme.
Ma coiffeuse me dit :
Vue ton regard que tu as poser sur mon slip. J'en déduit que tu aime mon style de lingerie
Je lui répondis :
Oui
Ma coiffeuse  me dit:
tu ses je porte des guêpières, des bodys très sexy , des portes jarretelles et des ensemble de lingerie soutiens gorges et  des slips très coquin.
Ma coiffeuse me dit : 
Quelle adore portait de la lingerie en dentelle et en tulle transparente.
Elle ajoute :
Quelle a des soutiens gorges et des slips entièrement transparent à cent pour cent. 
Elle me dit :
J' ai même des bodys entièrement transparent ou entièrement en résille
Je lui réponds :
tu as qu' a porter ton style de lingerie pour moi. 
J'ajoutais :
remarque avec moi tu ne porterait pas souvent ta lingerie sexy . Tu aurais plus souvent ton slip  à la main.  Mai tu aurai très souvent ma queue dans ton orifice vaginal et ton orifice anal et je ne parle même de ta bouche.
Je dis à ma coiffeuse :
Je ne comprends pas ton mari. permet de  te dire :
Que si tu étais ma femme tu aurais plus souvent les cuisses écarter que ton slip sur tes fesses. Vue comment  tu es roule physiquement pour une femme de ton âge.
Ma coiffeuse me dit :
Cela ne te gêne pas de baiser avec une femme plus vielle que toi.
Je lui répondis :
Non et ajoutais.
Je ne t'aurai pas mit la main au fesses si cela me gêner.
Ma coiffeuse me répondit :
remarque s'est vrai 
Elle me dit :
J'espère que  tu n'es pas un mec qui éjacule rapidement en deux ou trois mouvement de va et viens dans mon orifice vaginal :
Je lui répondis :
je suis plutôt très long pour  jouir et éjaculer mon sperme.
Ma coiffeuse me répondit :
A cela est super. Car mon mari décharge à la vitesse grand v. 
Elle me dit :
Quelle n'a pas le temps de prendre son pied. Qu'il s'est déjà vider les couilles dans son vagin.
Elle ajouta :
Quand t'a faire de tromper mon mari au temps que se soit avec un mec qui me face grimper au rideaux 
Ma coiffeuse me dit :
Une dernière chose que tu dois savoir je suis une femme sans tabou pour le sexe. Du moment que cela reste correcte et consentie par mon partenaire. 
Pour moi s'est là même chose.
Ma coiffeuse me demande :
Tu as déjà tringler combien de femme de mon âges avant moi. 
Je lui répondis :
tu seras la septième.
Ma coiffeuse me dit :
Ah oui.
Elle ajouta :
Ah oui, tu as déjà une bonne expérience avec des femmes de mon âge 
Elle me dit :
Tu dois déjà bien assurer
Elle me demanda :
D'entrée tu tes fait dépuceler par une femme de mon âge.
Je lui répondis :
Oui.
Elle avait cinquante ans de plus que moi. S'était ma voisine une vielle bourgeoise très BCBG.
Ma coiffeuse me demanda ;
Répond moi franchement. Tu as déjà sauter une ou des femmes de ta famille.
Je lui répondis :
franchement.
Oui, j'ai tringler mes deux belle mère.
Elle me dit : 
tu as était marié 
Je lui répondis :
Non.
Ce sont les deux ex femme de mon père.
je lui dis  :
les trois autres femmes que j'ai culbuter  une était ma patronne, l'autre était ma conseillère banquière et la troisième  était une inconnue dans le train.
Ma coiffeuse me dit :
Quelle a surement miens d'expérience que moi. 
Elle me dit :
Qu'a par la bite de son bonhomme elle n'en à'pas connue d'autre queue. 
Elle me dit :
Sauf une fois pour mon l'anniversaire de mes quarante ans. Nous avions un peu trop but mon mari et?son copain et moi. Mon mari dormait sur le canapé. J' étais entrain de manger ma cuisine quand le copain de mon mari et rentré dans la cuisine la bite à la main. Je lui est fais une fellation buccal et il ma prise par derrière en soulevant ma robe et sana même retirer mon slip. Il ma pénétrer son braquemart dans mon orifice vaginal. Il ma démonter mon orifice et il m'a inonder la moule de son foutre. 
Par la suite le fils du copain de mon mari est venue nous rejoindre dans la cuisine et je me suis retrouver prise en sandwich  entre le copain de mon mari et son fils. 
son fils était sous moi. il me ramonait mon orifice anal. Qui venait de sodomiser quelques minutes plutôt et son père me limer mon orifice vaginal une deuxième fois. Mon mari était encore bourrer et dormait comme un bébé sur son canapé. 
Ma coiffeuse me dit :
Quelques jours après j'ai revue le copain de mon mari avec ses deux fils. Mon bonhomme était en déplacement. Se soir là j'avais trois bites pour moi toute seule et je me'n suis pas priver. Je me suis fais déglinguer  par tout les orifices ma bouche, mon vagin et mon anus. Tout les trois elles y sont passer. 
Elle ajouta :
Se son les des seules fois ou j'ai tromper mon bonhomme.
Ma coiffeuse me dit :
Que s'est depuis se jour la quelle s'est mie à la masturbation
Elle me dit :
Mon marie n'est pas là jusqu'à lundi soir 
Elle ajouta :
tu pourrais la nuit de ce soir et la journée de dimanche avec moi.
Après une bonne  première sauterie dans son salon de coiffure. Nous nous somme rhabiller pour partir chez ma coiffeuse. Nous étions encore dans le parking souterrain de la maison de retraite. Je plaquais ma coiffeuse contre sa voiture et je lui retrousser sa mini jupe et je glissai ma que sous ses fesses pour lui pénétrer mon pénis une nouvelle fois dans son orifice vaginal.
Ma coiffeuse me dit : 
Je pense que j'ai pas finis de me faire prendre
je lui répondis :
j'ai l'impression que tues une belle salope.
Elle me répondit :
Quelle espère être juste à la hauteur  de mon  expérience.
Pour le moment s'était bien partir.

après limer une nouvelle fois moi coiffeuse. Nous montons dans nos voiture respective et je suis ma coiffeuse jusqu'à chez elle. Nous somme maintenant arriver chez elle.
Je lui dis :
Tu as une belle petite maison. Ma coiffeuse me fait visiter sa maison. Nous somme maintenant dans sa chambre.
Elle me dit :
Tu es le premier mec qui rentre dans cette chambre mit à mon mari bien sure. 

je demande à ma coiffeuse de me montrer sa lingerie hyper sexy.
Ma coiffeuse me répondit :
Sans problème. Elle ouvrit un tiroir de sa commode et me dit :
j'ai aussi des vêtement très sexy. Elle ajouta :
j' en ai même qui son plutôt hard. Elle me dit :
Tu veux les voir.
Je lui réponds :
bien sûre.
J'ajoutai :
Tu peu même les porter pour moi.

Ma Coiffeuse commence à se déshabiller lentement pour m'exister un max. Mai je n'ai pas besoins  de cela pour bander. Je bande déjà comme un âne. Ma coiffeuse retire  maintenant son soutien gorge et son petit slip. La vache la salope est plutôt bien rouler. Tout se que j'aime chez une femme est bien à sa place. Belle poitrine en forme de poireau miens du quatre vingt dix ou du quatre vingt quinze C. Le triangle de son large pubis trône sur son bas ventre. Le  triangle de son pubis et de couleur châtain foncer. Une belle toison est bien épaisse de poils frisés et soyeux.
Ma coiffeuse est maintenant entièrement nu devant moi.
Ma coiffeuse me dit :
Alors,tu la trouve comment ta coiffeuse.
Elle ajoute :
plutôt bien rouler la veille. 
Ma coiffeuse me dit :
Mes nichons s'est dû cent pour cent naturelle.
Il est vrai quelle a encore une poitrine très ferme pour son age.
Putain, je ne comprends pas son mari. Quand tu as une femme encore aussi bien rouler physiquement. Tu te surpasse. Moi si s'était ma femme je serai toujours monter sur elle pour lui faire la total.
Ma coiffeuse me dit :
a temps je vais mettre des dessous très sexy et une tenu très chaude et sexy.
Ma coiffeuse ajouta :
Je n'ai pas vraiment les occasion de les porter devant un mec. Mon mari n'ai pas de style de lingerie et de vêtement.
Je dis à ma coiffeuse :
tu serais un boudin. Je comprendrais. met gauler comme tu es. Je ne comprend pas.
Ma coiffeuse me dit !
Remarque quand je regarde ta bite. Je ne pose même pas la question. 
Elle ajouta :
Remarque, vue se que je vois sous mes yeux . Je ne me pose même pas la question.
Ma coiffeuse me dit :
Cela fait un bon moment que je n'avais pas vue un mec bander devant moi.
Ma coiffeuse ajouta :
la se n'est pas du cinéma.
Ma coiffeuse me dit :
tu ses je me suis demander si j'étais encore capable de faire bander un homme.
Je lui répondis :
Il ne faudrait pas êtres normal de ne pas bander. Quand tu as une femme entièrement nue et en plus aussi bien rouler physiquement.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres