COUGAR ET COCHONNE

COUGAR ET COCHONNE

Comment je me suis tringler ma mère Simone dit Nanou

j'ai été élever par Simone dit Nanou la deuxième femme de mon père. j'ai connue Simone à l'âge de 7 ans . Simone en avait 30 de plus que moi. des que j'ai vue Simone pour la première fois je fus attirer par elle. Simone n'est pas spécialement un canon de beauté mais elle a son charme e physiquement plutôt bien rouler.  A l'époque ou je les connue elle portait déjà des pantalon moulent nous étions dans les années 1970. Tout les deux semaine j'allais chez Simone et mon père pour week-end. Le dimanche matin je me glissais dans le lit de Simone et de mon père. je me collais contre Simone. 
Simone portait une nuisette vert amande en mousseline avec son petit slip assorti. la mousseline de sa nuisette était légèrement transparente et laisser voir voir le cercle de ses mamelons et le devant de son slip laisser voir le triangle de son pubis. A l'âge de 11 ans je toucher le pubis de Simone. 

la suite

oui j'avais 11 ans quand j'ai glisser pour la première fois ma main à l'intérieur du slip en mousseline de Simone dit Nanou. Donc le week-end ou j'étais été chez Simone et mon père avait donc pris l'habitude le dimanche matin de me glisser à côté de Simone pour faire un câlin. donc je me collais contre Simone et je glisser ma main sous sa nuisette en mousseline pour poser ma main sur son ventre. Sauf que se dimanche la je fis glisser ma main entre k'étoffe en mousseline et les poiles de son pubis. Ma main était entièrement dans son slip quand je la mai de Simone me retenir par le poignet et retirer ma main de son slip.
Puis un notre dimanche je collais comme d'habitude contre Simone. Mon pénis était collais contre sa cuisse. Il me semble que Simone avait juste sa nuisette donc pas de petit slip en mousseline. Je ne s'ai pas pour quoi je me mis à bander. Simone surprise poussa un cri. 
Mon père surpris par le cri de Simone se retourna et demanda à Simone que se passe t'il
Simone lui répondit : c'est rien ses ton fils qui a les pieds froid. Je devais avoir l'air malin mon pénis en érection collait contre la cuisse de Simone. Mai je ne savais pas encore que se n'était pas la dermière fois que Simone allait me faire bandé.

les années passaient plus je me rendais conte que le petit de Simone m'attirer. De plus j'aimais bien quand elle était en pantalon moulant car la forme de son slip se dessiner sous l'étoffe moulante de son pantalon. Puis un mercredi je décidais dans sa chambre à la recherche de sa lingerie. J'étais plutôt dessus par la lingerie de Simone. Surtout au niveau de ses slips qui n'avaient rien d'excitent et de bandent. Appart un qui était noir et son slip en mousseline les autres étaient plutôt banal. Mai malgré tout j'ai prouvais envie de me masturbé. Surpris par mon éjaculation de mon sperme qui alla s'écraser sur l'étoffe noir de son noir. Je remis telle que son slip noir dans le tiroir souiller de mon sperme comme si de rien était. Puis je pris l'habitude de me masturbé et d'éjaculer mon sperme sur les slips de Simone. Je fis cela pendant plusieurs années sans que Simone ne dise rien. Cela me permis de voir une certaine évolution des slips et des soutien gorge de Simone. Je connaissais ses slips et soutien gorge sur le bout des doigts et jeter capable de dire la lingerie que porter Simone jour après jour. Je profitais de la moindre occasion pour la reluquer. Surtout le samedi matin quand elle fait le ménage.
Simone porte une vieille robe sans soutien gorge dessous quand elle se penchait en avant je maté ses seins en forme de poire. Mai ou Simone m'excitait le plus s'est quand t'elle passer l'aspirateur. Simone était pencher en avant je reluquer son fessier et je me demandais si elle avait un slip dessous. 

Plus l'es années passer plus Simone m'attirer sexuellement. Il allait que me la face.  Un samedi il hue une embrouille entre Simone et mon père. Quelque semaine plus je  demandais à Simone pour quoi mon père était très remonter contre elle.
Simone me répondit : je samedi la, j'ai demandais à ton père de m'arrêter pour acheter un jeans et je lui ai dit : rentre à la maison au lieu de m'attendre. Il a voulut restait de m'attendre dans la voiture.  
Simone me dit ; Quelle fit plusieurs essayage de jeans et le dernier elle a coincer la fermeture éclair du pantalon avec l'étoffe de son slip noir. Alors le vendeur est venu m'aide pour la décoincer. Il a était obliger de glisser sa main dans mon slip pour décoincer la fermeture éclair et il en a profiter pour retourner sa main et il ma tripoter la moule. Ton père est rentrer à se moment là. je poussais le vendeur ton père n'a pue voir qu'il avait sa main dans slip. Mai comme le vendeur était dans la cabine avec moi. Ton père a fait un scandale dans le magasin.
quelque moi plus tard Simone était dans la salle de bain entrain de décoincer la fermeture éclair de son pantalon blanc. j'entendais Simone rouspéter de ma chambre. Je suis donc aller voir pour quoi Simone
rouspéter .
Simone me dit : j'ai encore coincer la fermeture éclair. Je lui répondis ce n'est pas la première fois et avec un pantalon blanc on ne met pas de slip dessous. Simone me traita de petit con.
je lui demande si je pouvais l'aider. Simone me répondit : oui de toute façon je ne peu pas faire autrement. Je glissais ma main dans pantalon pour essayer de décoincer la fermeture éclair. Je dis : Simone je suis obliger de glisser ma main dans ton slip.  Simone me regarda droit dans yeux si tu ne pas faire autrement. Je glissais me main dans son slip et je retournai ma paume main que je posais sur le triangle de son pubis et je commençais à ma lui caressait les poiles de son épaisse toison châtain foncé. Simone avait les cuisses légèrement écarté j'en profiter pour y glisser ma mai et lui patouiller sa moule. Simone finit par se retrouver avec son pantalon blanc et son slip blanc en dentelle sur ses cheville. Je passais dernière Simone à mon tour je me retrouver avec mon pantalon et mon slip sur les chevilles. Simone posa ses paumes de main contre le mur pendant que je pénétrai pour la première mon pénis dans son orifice vaginal. Je commençai mon mouvement de va et vient quand nous avons entendu un de serrure. Je ne'ai pas hue le temps d'éjaculer mon sperme dans l'orifice vaginal de Simone en me retirent mon foutre s'écrasa sur son slip et son pantalon. Je sortie en quatrième vitesse de la salle de bain. Simone hue juste le temps de se rhabiller. Tendit que mon père était dans le couloir.
J'en voulais énormément à mon père d'être rentrer aussitôt à l'appartement. Une telle occasion n'aller surement pas se représenter d'aussitôt. 

je finis par partir de la maison pour vivre ma vie. J'avais mon boulot un petite appartement. Mai Simone me manque. Pour ma vie sexuelle je recherchai des femmes de l'âge de Simone. Je profitais un maximum de leur expérience quelles me donner car j'espérer toujours me faire Simone dans des meilleur condition.
Un soir Simone me téléphona pour me dire quelle divorcer de mon père. Je demandai à Simone si elle était toute seule. Simone me répondit : oui
Je la chauffais un au maximum pour lui fait l'amour au téléphone. A première vue Simone et moi avions pris notre pied.
Simone me rappela un autre soir pour me demander si elle pouvait passer quelque jour chez moi. Je répondis oui sans problème
Simone me dit : j'arrivai vendredi soir par le train de 20h30

donc Simone arriva comme prévu le vendredi soir après plus de cinq heures de train. Simone me demande ou est la salle de bain pour se rafraichir le un peu. j'en profiter pour monter sa valise dans sa  chambre tout en espèrent quelle finisse dans mon lit. Simone sortie de la salle de bain et je lui fis visité la maison. puis je la laisser s'installé dans sa chambre. 
après une bonne nuit, nous étions donc le samedi matin. après le déjeuner.
Simone me dit : Je vais à la salle de bain. J'en profiter pour aller dans sa chambre pour regarder sa lingerie. Chasser les vieux démons est il revienne au galop. Comme au bon vieux temps je baissais mon pantalon et mon slip sur mes genoux. Je regardais un petit slip bleue qui était légèrement transparent. dommage mais le style de lingerie de Simone n'avait pas vraiment changer. Donc pendant que Simone se douchait, moi j'en profiter pour me masturbé et éjaculer mon sperme sur l'étoffe de son slip bleue. Je le reposais telle que sur l'étagère sans même prendre soin de le ranger comme il faut. Puis la journée du samedi passa temps bien que mal. J'avais réfléchir une bonne partie de la journée comment faire pour baiser Simone. Le soir arrivait et je n'avais pas toujours trouver la solution de mon problème. Puis la soirée se passa.
Simone me dit : Je vais me coucher. Simone rentra dans la salle de bain pour se changer. J'en profitais pour monter dans sa chambre et je me déshabillais entièrement et je me glissais dans le lit. je me caressais pour me faire bandé. Simone sortie  de la salle de bain et rentra la chambre en me demandent ce que je faisais là. Je lui répondis :
c'est pour faire un câlin comme au bon vieux temps. Simone garda son peignoir et se glissa dans le lit.
Je me retournai ver Simone en m'arrangent que mon pénis en érection se colle contre sa cuisse. Simone surprise me dit :
 Oh Fred.
Je dis à Simone laisse toi faire. Je défais la ceinture de son peignoir et j'attrape les deux pan de son peignoir en les écartent. Simone à juste un petit slip blanc que je fais glissai le long de ses cuisses, ses jambes et ses chevilles. Je jetais sa petite culotte sur le sol et j'attrapai les chevilles de Simone en les remontent sur elle et en les écartent.  Je sentais bien que Simone était encore surprise et dans un état second. Mon phallus est maintenant contre l'entrer de son orifice vaginal sans même les préliminaires. Je pénétrais mon gland et le cylindre de mon pénis dans le fourreau de son vagin. J commençais mon mouvement de va et vient de mon pénis dans le fourreau étroit de son vagin. Simone me murmura tu peux rester jusqu'au bout cela ne risque plus rien. Se fus la première fois que je pue éjaculer mon sperme dans l'orifice vaginal de Simone 

cette nuit là? je réussis à tringler Simone a trois reprise dans la nuit. Le dimanche matin au petit jour Simone et moi nous nous somme mit à discuter. je demandais à Simone si elle s'était rendu conte que je souillais ses slips de mon sperme et je demandais pour quoi elle n'avait jamais rien dit . Sauf pour son slip un noir qui avait disparu et réapparu deux jour après. Se fut la seule fois ou Simone se manifesta pour sa lingerie.
Simone me répondit : bien sûre je me suis rendu contre que m'est slips étaient souiller de sperme. Mai je ne pouvais pas croire que s'était toi qui te masturbé en éjaculent ton sperme sur mes petites culottes. Simone je m'en suis vraiment rendu conte quand mon slip noir n'était plus dans ma commode et que les retrouver de jour plus tard quand la panière de linge a repasser.
Je demandai Simone quand tu passais l'aspirateur le samedi matin. A vais tu un slip sous ta robe. Simone me répondit :
tu pensais que je n'avais pas remarquer que tu étais toujours entrain de me reluquer les seins ou mon fessier. Simone ajouta oui cela m'est arriver de ne pas avoir mit de slips sous ma robe.
Je demandais à Simone pour quoi ton style de lingerie est aussi ringard.
Simone me répondit :
je n'es jamais fais attention à mon style de lingerie car cela n'était pas une priorité pour moi et que personne ne s'était intéresser au style de lingerie que je portais. De plus je ne pensai pas que le garçon que j'ai élever comme mon fils aller s'intéresser à mes petites culottes.
Simone me dit: 
C'est à mon tour de te posé une question pour quoi tu tenais vraiment à me tringler. Simone me dit : c'est passe que je suis largement plus âgée que toi, alors tu pense que j'ai beaucoup  d'expérience pour le sexe.
Simone ajouta :
Tu as tout faut je n'ai aucune expérience sur le sexe car cela ne m'intéresser pas.
Simone dit :
La seule chose que je faisais été les fellations car ton aimer ça que je suce ai cela s'arrêter la. Puis ton père n'était pas spécialement que chaud de la baise. 
Simone ajouta tu ses moi non plus je ne suis pas porter sur la chose non plus. Alors cela m'aller très bien. 
Simone me dit :
Toi j'ai plutôt l'impression que tu es porter sur la chose. vue la nuit que ma fait passer.
Simone ajouta :
Remarque j'aurai du ment douter que cela aller se terminer comme cela. Après se qu'il s'était passer dans la salle de bain et quand tu ma fais faire l'amour au téléphone.
je demandais à Simone si elle pouvait mettre son ensemble de lingerie bleue. Simone me répondit :
On verra ça si tu es sage. Pourtant pendant six ans j'avais vue des femmes  entièrement nues et vécu avec des femmes sans que cela ne me pose pas de problème. 
Mai je dois bien avoué que pour Simone cela me troubler. Se n'était pas vraiment une gêne dans le sens que Simone est une femme. Mai je réalisai que Simone m'avait élever.
Cela était aussi la première fois que Simone se promène entièrement nue devant moi sans cacher son intimité. Mai une foie sous la douche avec Simone. Mon engouasse passa. Se dimanche là. Je découvrait une autre Simone. Cela devait  être la même chose pour Simone.


Pour la première fois je vie Simone mettre son soutien gorge et enfiler son slip. De plus Simone mit son ensemble de lingerie bleue que je lui avais demander. Son slip bleu ne recouvrer pas ses fesses jusqu'en haut et le devant de son slip ne cacher pas entièrement le large triangle de son pubis. Pour cinquante six ans Simone était encore bien rouler. Ses en forme de poire était toujours bien ferme, ses fesses était toujours bien ferme, très charnues bien bombées et bien ronde. Simone avait un jolie cul qui ne laisser pas les yeux indifférent. Simone était devant le lavabo elle me tournait le dos . Je me plaçais derrière Simone.Simone me dit :
Tu ne débande jamais
Je glissais ma main dans l'intérieur de son slip pour lui tripoter les fesses. Puis je la retourna face à moi et je glissais à nouveau dans l'intérieur de son slip pour caresser les poiles frisés de son épaisse toison de couleur châtain claire et lui tripoter son clitoris. Je la retourna une nouvelle fois et sans même retirer son slip bleue je pénétrais Simone en levrette.

Quelques mois plus tard Simone trouva un appartement dans la même ville que moi et entre Simone et moi nous allions vivre un autre style de sexualité plus chaude et voir plutôt hard

J'étais donc aller installer des étagère et quelques autres bricoles dans l'appartement Simone. C'était donc un Samedi matin. J'arrivais donc chez Simone qui était encore en peignoir. Simone me proposa un café avant de commencer mes travaux. Nous étions dans la cuisine j'étais appuyer contre l'évier. Simone me donna mon café et Simone se mit à genou devant moi. je me retrouvais le pantalon et slip sur les chaussure. Simone prit mon pénis dans l'intérieur de sa bouche. Je restais scotcher car c'était la première fois que Simone prenait le taureau par les cornes. Simone était entrai de ma faire une fellation buccale. la vache? Simone se montrait une sacret suceuse et pompeuse de bite. Tout y passa dans l'intérieur de sa  bouche le cylindre de ma bite mes couilles. Quelle engloutissait entièrement dans l'intérieur de sa bouche.Simone me fit éjaculer mon sperme dans l'intérieur de sa bouche et l'avala sous mes yeux.
je dis a Simone : 
et bien ma salope tu n' y va pas de main morte quand tu suce.
Simone me répondit :
Je me suis éclater car ta queue est juste à la longueur de ma bouche et de plus tu es le premier  que je laisser éjaculer dans ma bouche et avaler le sperme. 
Simone ajouta :
je suçais ton père, mai j'ai toujours refuser qu'il décharge son foutre dans l'intérieur de ma bouche.
Après cette pipe d'enfer je me mis au travaille dans ses toilette posait une ou deux étagère. dans la matinée Simone me dit: 
je vais faire des courses pour midi. Simone était habiller d'un et d'un pantalon moulant qui lui moulait son cul d'une façon magnifique. Au retour de  ses courses je dis à Simone :
Tu n'as plus de problème de fermeture éclair. Nous étions au milieu de la salle à manger.
Simone me répondit :
Non.
Je m'avance ver Simone  et je commence  a baisser et faire glisser son pantalon sur ses fesses et cuisses Simone n'avait pas mit de slip , mai juste un collant sous son pantalon. Simone me dit: 
Tu voie je me suis rappeler ce que tu m'as dit ; 
Au sujet des slips sous pantalon. 
Simone ajouta :
Je peu te dire : 
Quand j'allais au boulot par le train, par bus ou le métro. Ils y en a qui ne se sont pas gêner de me mettre la main au panier. Même certain se sont  frotter contre mon fessier pour me faire sentir l'effet que je leur faisais. 
Simone se retrouva sans pantalon et collant juste allonger sur la table de la salle à manger ou j'étais entrain de lui ramoner son fourreau vaginal . Bien sûre je passais la nuit de samedi à dimanche chez Simone ou je la tringla à deux reprise dans la nuit. Le dimanche matin en fin de matinée je finissais mes travaux du week-end.
Simone me dit :
Avant de prendre l'apéro et de manger je vais passer l'aspirateur pendant que tu vas te doucher. Simone avait sa vieille robe. Simone commença à passer l'aspirateur je reviens entièrement à poil. Simone était pencher en avant. Je soulevais sa robe et la j'en reste sur le cul. Simone avait mit un slips de couleur vert bouteille confectionné entièrement en tulle transparente. Ce qui me laissait voir son fessier dans toute sa splendeur. Je débranchais l'aspirateur Simone se retourna et je relevais le devant de sa robe le devant de son slip était  échancré L'étoffe en triangle était de couleur vert bouteille entièrement en tulle transparente incrusté de fine dentelle dorée. La robe de Simone finit pas se retrouver sur le sol. Son soutien gorge était assortit à son slip. Une foie de plus  par la suite je tringlais Simone a même le sol.  je remarquais que petit à petit la lingerie de Simone était entrai de changer et devenaient de plus en plus sexy. Se n'était pas pour me déplaire. Pour les cinquante huit ans de Simone je lui offrir une guêpière et un ensemble soutien gorge, mini slip et porte jarretelle; L'ensemble était de couleur noir entièrement transparent jus incruster de fine dentelle rouge sur le devant du slip et le soutien gorge. IL m'arrivait de tringler ou sodomiser Simone trois a quatre fois par jour. Simone adorait la position du soixante neuf pour les préliminaires et nos jeux érotiques. Simone était surement la plus doué et sans tabou pour faire jouir un homme quand elle avait choisi le moment. Simone et moi avions des jeux hard entre nous mai toujours en se respectant. C'est vrai avec Simone et moi nous avons fais nos sauteries dans des endroit impossible a imaginer pour cela. Je ne regrette riens de la relation que j'ai hue avec Simone Car je pense que Simone et moi avons vie notre relation sexuelle comme nous l'avons voulu toujours en nous respectant l'un et l'autre et sans obligation. Pour Simone et moi avions un désir charnelle à se faire jouir L'un et autre. Pour Simone et moi le nombre de rapport que nous pouvions avoir par jours n'était pas de battre le record de la veille. Simone a sut m'apprendre comment faire jouir une femme sans automatiquement la tringler ou la sodomiser; Simplement juste avec son clitoris ou la façon et la manière  de lui lécher la vulve.


Je demandais à Simone dit Nanou.
Si il lui était arriver des aventures extra conjugale ou des aventures avant son mariage. Simone me répondit :
oui en me disent:
Je ne s'ai pas si l'on peu dire que se sont des aventures ou des expériences inattendue. 
Simone ajouta oui à quatre reprise et à différente époque de ma vie.
Simone me dit :
je ne parlerai pas de selle que tu ma fais connaitre qui est quand même très particulière pour moi.
Simone ajouta : p
pour moi se n'est pas une pénétration dit normale de se faire prendre par l'anus.

Je dis à  Simone raconte moi tes expériences.
Simone me dit :
cela faisait deux ans que je travaillais pour cette entreprise. S'était donc la  visite médicale  pour le travaille.
Simone ajouta s'était encore à l'époque ou on la passer dans la camion.
Simone me dis :
Quelle avait une trentaine d'années.
Simone me dit :
Quelle passa sa visite en fin de matinée. donc elle était la dernière à passer
Simone me dit : 
je rentrais donc dans le camion avec mon flacon d'urine; la secrétaire médicale me fit rentrer dans la cabine en me disent déshabiller vous et vous garder  juste votre soutien gorge et votre slip et le médecin va vous appeler. 

cinq minute plus tard la porte s'ouvre; le médecin me fait rentrer dans son cabinet. Il me dit :
allonger sur la table de consultation que je vous examine. Bien sûre il me baissa mon slip en le disent :
vous avez une belle toison bien fournie. 
Il me dit:
vous pouvez vous lever et retirer votre soutien gorge pour la photo des poumons. j'étais donc tors nue. Il arriva derrière moi et posa ses paumes de main sur mes seins. Il me dit :
j'aime les seins en forme de poire et il se collait contre moi en me disent : 
j'aime la forme de ton cul. Il était tellement coller contre moi que je sentais sa queue en érection dans la raie de mes fesses. le salop il avait une bite. Un vrai démonte pneu. Puis en deux ou trois secondes je me retrouvai sans mon slip et pencher en avant et l'énorme phallus du médecin dans le fourreau de mon vagin.
Simone me dit :
Je peu te dire : 
Qu' a chaque mouvement de va et vient je sentais son braquemart me défoncer ma vulve et d'un coup sec sans même me prévenir. Il me défonça la rondelle de mon anus pour y éjaculer son sperme et il m'inonda mon trou du cul de son foutre. Il me donna une claque sur ses fesses en me disent :
tu es bonne pour le service et il me roula une pelle. je sortie du cabinet pour me rhabiller et je retournais à mon boulot sans vraiment réaliser se qu'il venait de se passer.
Simone me dit :
Quelle avait pris son pied de se faire tringler par le toubib. Simone ajouta :
Sauf que j'ai hue mal à mon anus pendant plusieurs jours.

j'avais un rendez vous j'ai ma gynécologue. J'arrivai donc chez ma gynéco la secrétaire me dit :
Madame Lecour n'est pas là. Elle absente pour deux semaines. C'est son remplacent qui va vous recevoir.
Simone me dit :
Cela la gêner un peu que ce soit un homme, je me retrouvai donc juste en lingerie dans son cabinet. Il me fit installer sur la table de consultation en mettent mes jambe dans les étriller pour me tenir les cuisses encarter. Il pouvait voir toute ma chatte poilu dans sont intégralité. le gynéco devait avoir une cinquantaine d'années. Se n'était surement pas la première chatte qu'il voyait J'avais poser ma petite culotte sur la chaise. Le gynéco la pris entre ses doigts et se mit à la sentir et lécher la partie de l'étoffe qui toucher ma vulve. Puis il se mit à m'examiner ma vulve sous toute les couture et il se mit à titiller mon clitoris en me complimentent sur l'épaisse toison poilu. 
le gynéco me dit : 
Cela fait très longtemps que je n'avais pas vue un telle triangle de pubis aussi large et aussi fourni en poiles tout en me tripotent mon clitos. Puis il pénétra un et deux dans mon orifice vaginal. 
Il me dit :
Madame vous mouiller comme une gamine de vingt ans. Puis le gynéco glissa sa tête entre mes cuisses et il se mit à me lécher longuement ma vulve et l'entrée de mon orifice vaginal.
Simone me dit :
Quelle ne s'est pas expliquer les sensations étrange et les chaleur qui monter en elle. Et l'envie de me faire tringler. Le gynéco baissa son pantalon et son slip et il me pénétra son gland et le cylindre de son pénis dans mon orifice vaginal. Mon gynéco me ramonait la moule avec vigueur et brutalité. Ses testicule frapper violemment le bas de ma vulve. Mon gynéco me fit mettre à quette patte pour me prendre par derrière. 
Il me laissa sur ma fin j'avais envie de le sentir éjaculer son sperme dans l'orifice de mon vagin. 
Mon gynéco me dit :
Madame , madame quelle cul, mes quelle cul. Il se mit à lécher la rondelle de mon anus pendant un long moment et tout à coup je sentis son gland contre ma rondelle. je lui crier non passa qu'il me sodomisa. Je me encore défoncer mon trou du cul une fois de plus. Il commença à jouir  en éjaculent son sperme  dans mon anus et il réussit  à finir d' éjaculer son foutre dans mon vagin. Il se retira et me sa bite dans ma bouche pour lécher les dernières gouttes de sa semence. je me rhabillais et je ne revis jamais se gynéco et l'était il.

Simone dit: 
 Il y a pas très longtemps quelle s'est fait littéralement ma vulve poilu par mon esthéticienne. Elle me fit rentrée dans la cabine je retirai ma jupe mon collent et mon slip et je m'allongeai sur la table. 
Simone me dit:
s'était pour redessiner et rafraîchissement du triangle de mon pubis. l'esthéticienne rentra dans la cabine et tomba en arrêt comme un chien de chasse devant sa broie. Elle s'exclama madame je voudrai bien avoir le même barbu que le votre. 
L'esthéticienne ouvrit sa blouse et baissa son slip pour me montrer son pubis qui n'était pas vraiment fournir. L'esthéticienne me dit :
pour elle sont rêve et d'avoir un pubis aussi fournir et poilu que le miens. Puis l'esthéticienne glissa sa main entre mes cuisses et commença à me caresser ma chatte et elle mit me doigter mon orifice vaginal et  l'orifice anal. Elle me masturbait vigoureusement avec une certaine brutalité maladroite mai mon esthéticienne était entrain de me faire mouiller et jouir
Elle me répétait tu aime ça ma salope. Puis elle sortit deux godes d'un tiroir et elle le pénétra dans l'orifice de mon vagin et se mit à me lécher ma moule détremper par ma mouille. 
Mon esthéticienne me dit :
Salope j'aime la forme de ton cul. Elle ajouta dommage que je ne suis pas un mec car ma salope je t'enculerai à sec. 
Elle me dit: 
Salope met toi à quatre pattes. Simone me dit :
Je suis mise à quatre pattes sans imaginer se qu'il allait se passer. Mon esthéticienne se mit derrière moi et se mit à me lécher longuement la moule et la rondelle de mon anus. Tout à coup je me suis faite pénétrer par les deux godes. L'esthéticienne de me faire subir une double pénétration.
Quand tout à coup deux mecs sont arriver entièrement nue. 
Simone me dit: 
Que sans vraiment réaliser elle se retrouva prise en sandwich j'avais une bite dans mon vagin et l'autre dans l'anus et mon esthéticienne se mit de façon pour que je lui lèche sa chatte mouiller de sa liqueur féminine. Pendant que l'un me sodomisé et l'autre me ramoner un troisième mec me pénétra sa queue dans ma bouche pour que je le suce. les trois mecs ont éjaculer leur sperme l'un dans mon anus, l'autre dans mon vagin et le dernier dans ma bouche et j'avala son foutre. Puis par la suite j'ai suçai les deux autres pénis. Mon esthéticienne par la suite m'expliqua qui été ses trois mecs.
Simone me dit :
je me rhabillais et je suis partir en disent merci à mon esthéticienne.

puis la dernière je suis rentrer dans une boutique de lingerie femme et homme

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 297 autres membres